Presbytère de Ruette

L’histoire de Ruette est marquée par la personnalité de l’abbé Nicolas Dorion, curé de la paroisse de 1701 à 1769.

 

Homme cultivé appartenant pleinement au Siècle des Lumières, il dote Ruette des moyens pour l'instruction gratuite des garçons ainsi que pour celle des filles (dès 1769). Le bâtiment d’origine, construit en 1783 grâce à un legs de l’abbé, porte la mention « Education des filles de la/paroisse fondée par sire/Nicolas Dorion curé de/ Ruette bâtie en 1783 ».

 

Il est aussi à l'origine de la construction du presbytère (1713–1714), de la maison des vicaires et marguilliers (actuel Club des jeunes), ainsi que d'autres bâtiments repris au Patrimoine Monumental de Wallonie.

L’ensemble architectural que constitue le presbytère, l’église et l’ancien cimetière, enserrés dans un mur de clôture, forment un tout qui domine le cœur du village et lui donne sa particularité.

 

Le presbytère construit par Nicolas Dorion s’apparente plus à un immeuble de prestige lorrain qu’aux presbytères construits alors dans la région. Témoin de cette époque faste, une taque de foyer située au fond de la cheminée du salon avec l’inscription suivante : « 1714, Nicolas Dorion. Docteur en théologie, recteur de cette paroisse, de mes propres deniers, ai édifié cette maison avec ses dépendances ».

Dans le jardin du presbytère, la reconversion d’un ancien fournil en gîte rural a permis de mettre au jour la trace de la nef de l’ancienne église incendiée par les Croates au début du XVIIe siècle.

 

 

Cette année 2019 marque la fin des travaux d’aménagement de ce bâtiment voué à devenir un haut lieu de la culture, de l’artisanat et de la ruralité du Grand Virton.

 

Les artistes :

 

Elise Claudot, Dominique Collignon, Bettina Philippo, Manuella Piron, Jean - Pierre Ruelle, Laurent Schoonvaere

 

Adresse :

 

Rue l'Abbé Dorion

6760 Ruette