Cuest'Art 2019 se déroulera le temps de deux week-ends, les 7 et 8 septembre et les 14 et 15 septembre, de 13:00 à 18:00, à Virton et dans les villages de l'entité.


Virton, la Ville et son image, neuvième voyage dans l’Art. Cuest’Art, c'est LA manifestation artistique en Gaume où œuvres d’artistes côtoient galeries, espaces publics, privés, de patrimoine ou encore insolites.

 

Depuis neuf ans d’existence, Cuest’Art a pris de l’ampleur au niveau artistique et a acquis une reconnaissance.  L’événement contribue pleinement à singulariser l’image de Virton, crée une cohésion culturelle et sociale, en plus d’une belle dynamique profitable à tous. 

Evolution du concept et innovation cette année pour aller de l’avant.

D’un côté, décentralisation d’une partie des expositions.  Pour la première fois, nous présenterons également des expositions dans les villages de l’entité : Saint-Mard, Ruette, Gomery…

D’autre part, pour permettre à chacun d’être actif dans le projet et de pouvoir y participer, nous lançons, parallèlement à la partie officielle, Cuest’Art "Hors cadre".

Il s’agit d’artistes hors sélection qui exposeront en centre-ville, dans des commerces, galeries, chez des particuliers, par lesquels ils sont directement invités.  Ou encore des boutiques d’art éphémères qui prendront place dans des cellules vides de la ville.

 

Pour une mise en valeur des artistes, pour encore plus de découvertes et pour lier les acteurs d’une ville active par et pour l’art.

 

Multiculturel et rassembleur, Cuest’Art se présente en manifestation d’ampleur dont la transversalité reflète de multiples facettes dans lesquelles chacun se repère et trouve le chemin d’une citoyenneté bénéfique à tous.

Nous voulons que ce soit un événement de taille et de référence sur notre région.

 

Cuest’Art – petit historique

Mot-valise, dans lequel sont évoqués d’une part les cuestas, caractéristique géographique et géologique du relief de la Gaume et d’autre part l’art auquel les Gaumais sont traditionnellement attachés.

L’origine de la manifestation remonte à l’année 2003, où un premier Cuest’Art, microclimat de la jeune création, à l’époque, était organisé en alternative à une manifestation artistique qui avait vécu.

En 2011, nous relançons Cuest’Art, sous forme de parcours d’artistes, avec une première sélection tenant compte de la qualité, de la diversité et de l’originalité artistiques. Ensuite, la manifestation a grandi, avec des artistes de la région et des artistes extérieurs venant de Belgique (Wallonie et Flandre), de France, du Luxembourg et des Pays-Bas. Enfin, en 2016, nous abandonnons les termes “parcours d’artistes” pour ne pas limiter la manifestation à un parcours mais en faire un événement artistique, mêlant le patrimoine, où chaque lieu accueille une exposition complète, de l’oeuvre et de l’univers d’un artiste.

 

Objectifs de la manifestation.

À moyen terme, un vaste et ambitieux projet se dévoile derrière cette organisation. Depuis toujours, il existe à Virton un engouement pour l’art et les artistes. Nous voudrions utiliser cet intérêt pour mettre en lumière l’image de la ville de Virton, d’hier et d’aujourd’hui. Beaucoup d’éléments donnent à Virton un potentiel de ville d’art et d’artistes. Nous voyons aussi et nécessairement la culture comme un outil de développement territorial dans le cadre du vaste programme de rénovation urbaine qui se développe depuis quelques années.

En outre, nous pointons du doigt l’ensemble des Vatelottes (anciens pensionnat et école normale), pour son potentiel et ce qu’il pourrait représenter pour un développement considérable de Virton.

 

Pour qui ?

Rencontres et échanges entre intervenants de tous milieux, attachés à la vie culturelle, sociale et associative de la région. Pour les gens qui veulent découvrir Virton autrement… Pour les artistes et les amateurs d’art... Pour les jeunes publics, avec des interventions diverses et les développements du projet au niveau scolaire…

Par les deux aspects abordés, la manifestation draine un large public.

De plus, la qualité et la diversité (de styles, de techniques et géographique) artistiques attirent un public tant régional qu’extérieur à la Gaume : la preuve en est que lors des précédentes éditions nous avons rencontré nombre de visiteurs venus de Flandre, des régions liégeoise, namuroise ou encore de la Moselle française.