Atelier Camille Jacob

Le passé brassicole de la ville est aujourd’hui tombé dans l’oubli. Pourtant, au tout début du 20 e siècle, Virton compte pas moins de cinq brasseries en activité. Cette partie du Faubourg d’Arival était occupée par la brasserie de la famille Lesquoy. Les entrepôts occupaient toute la partie allant de la maison à front de rue, au bâtiment du restaurant « La Mangeoire ».

 

C’est en 1950 qu’un ferronnier, Camille Jacob, achète la maison et le bâtiment y attenant pour y établir sa forge. Celle – ci sera en activité jusqu’en 1986, année de son décès.