Philippe Herard fait partie de ces artistes qui réenchantent les villes.

 

Ses œuvres entretiennent une relation particulière avec le projet urbain, qu’elles mettent en scène en proposant une nouvelle vue sur les coins de rue et les murs aveugles. Ces derniers sont alors transfigurés par les interventions artistiques.

 

On peut dire que l’artiste interroge la place de l’Homme au sein des mutations urbaines. Il questionne l’histoire du lieu, son territoire et son avenir urbain.

 

Ses interventions à même la ville en transition font sens, le geste et le support alimentant l’œuvre au moins autant que la technique et le rendu graphique.

 

Philippe Herard peint sur du papier kraft qu’il colle ensuite sur les murs, le papier épousant les moindres aspérités du support.

 

 

Ses « gugusses » comme il les nomme, s’animent, discutent, interpellent et dialoguent avec le passant, dans une belle cacophonie. 

 

Retrouvez Philippe Herard un peu partout dans la ville de Virton.