Philippe Brodzki

Tantôt seules et altières, tantôt debout ou assises à califourchon sur des animaux impavides, ses sculptures en céramique ou en bronze, polies et patinées de main de maître, composent ainsi une galerie de personnages singuliers – réalistes mais irréels, familiers mais lointains – qui évoquent dans notre imaginaire vaguement barbouillé d’Histoire d’improbables figures mythologiques.

 

On pense également à ces statuettes antiques remontées à la surface du temps, impassibles témoins de civilisations enfouies qui nous regardent en silence dans les vitrines des musées d’art ancien.

 

Mais que notre esprit ne se laisse pas berner par notre œil : la sculpture de Philippe Brodzki n’est classique que dans sa facture.

 

Cet art de la figuration nous fait, certes, toucher à quelque chose d’intemporel, dans l’expression parfaite d’une beauté sans âge mais, surtout, on entre par sa grâce dans un univers d’un (sur) réalisme puissant qui ouvre grand les couloirs de l’imaginaire où nous aspire cette cohorte de fantôme apaisés et apaisants.

 

Extrait d’un texte de François de Coninck 

 

 

Retrouvez l'artiste dans les Caves de l'Hôtel de Ville

 

 

 

 


Contact :

 

ph.brodzki@yahoo.fr