Myriam Hornard

Dans cette nouvelle phase de travail, on verra surtout des petits formats mis en scène pour livrer une métaphore.

 

Trois thèmes sont à retenir : les objets proches du corps sont dessinés, certaines scènes de films mythiques interprétées par décalquage et une série de dessins de détails de tombes…

 

Toutes les œuvres relativement petites en taille sont dessinées à la mine de plomb puis saturées à l’encaustique et ensuite lustrées comme des meubles .

 

Ce travail de dessins encaustiqués fait suite à la série de tirages d’objets en cire réalisés par le biais du moulage. Dans ce cas - ci le décalquage est utilisé comme un moulage. Proche du corps, de l’objet, du sujet, le fragment qui contient l’entier, une interprétation du réel encore une fois.

 

Retrouvez l'artiste au Musée Gaumais


Contact :

 

myriamhornard@gmail.com