François Médard

 

"1918 et après...

Au lendemain de la Grande Guerre "on" avait dit plus jamais ça. Au vu du déclin honteux de la défaite, au crépuscule de 1919, Eckart, pas le Maître évidemment, et ses sbires remettaient le couvert. Annonçant une symphonie eugéniste, raciste et génocidaire qui allait se terminer en Final d'un empire qui aurait duré mille ans, en 1945...

La Gaume, fût un théâtre de ces phénomènes, je n'y échapperai pas. Il y aura du paysage, des aquarelles... après la bataille : des sardines, des étoiles, des décorations, en liens et lieux de mémoire pour kaballistement, conjurer le destin. Car je crains, que la bête ne revienne pisser dessus".

 

F. Médard

 

 

Retrouvez  l'artiste au Musée Gaumais

 

 


Contact :

 

arizona.carnettiste@hotmail.com