Annick Perreaux

Après avoir travaillé avec des enfants, des personnes différentes, l'artiste s'est fortement intéressée à l’évolution de l’écriture, à la mise en place, à la mise en perspective des sujets traités à travers leurs yeux.

 

"J’ai eut envie de parler d’une petite fille de 4 ans qui exprime à travers ses dessins l’abandon, la séparation .

Je me suis inspirée du travail des malades mentaux, de l’art brut et des tribus primitives".

 

"Je travaille beaucoup sur du papier , collage  grattage, transferts, je travaille souvent avec le plat de la main pour le contact du  support et du médium .

J’emploie le pastel sec et gras , l’acrylique , l’aquarelle dans sa forme plus dense moins diluée.

 

Mes œuvres sont souvent habitées par une mythologie personnelle représenté par tout un petit monde de personnages  silhouettes , ombres autant d’événements qui ont figuré où,et..défiguré mon parcours".

 

Ses inspirations: Warhol pour les répétitions, Basquiat pour la liberté du geste, Trombly pour les écritures, la culture chinoise pour l’amour du papier et de la calligraphies, le fleuve Li pour les couleurs  et les ambiances.

Fabienne Verdier et sa fabuleuse histoire  "Passagère du silence" et enfin Louise Bourgeois et ses totems.

 

 

Retrouvez l'artiste à l'atelier de C. Jacob

 

 


Contact :

 

annickperreaux@skynet.be